castellano  /  english  /  français  /    中文  /  ACCUEIL CONTACTEZ-NOUS
 
   


Torre de San Martín




Échantillon photographique de différents endroits de la ville.
Passez votre souris sur les images pour les agrandir.

 

Mudéjar Patrimoine Mondial de l’Humanité > L’art mudéjar

L’art mudéjar

_________________________________________________________

Au fur et à mesure que les royaumes chrétiens du Moyen Âge avançaient sur les territoires péninsulaires qui avaient été occupés par l’Islam, beaucoup de musulmans restèrent dans le territoire conquis par les chrétiens. Ces musulmans sont connus sous le nom de mudéjars.  

Ils habitaient des quartiers appelés « aljamas » ou « morerías » où ils avaient le droit de pratiquer leur religion, ils avaient une certaine autonomie de gouvernement et, d’habitude, ils s’occupaient des tâches agricoles et de la construction. Ils furent les créateurs d’un style architectural particulier qui se développa dans les différents royaumes espagnols du Moyen Âge et qui est connu sous le nom d’art mudéjar.

Le mudéjar est la symbiose des arts roman et gothique propres à l’Occident et des éléments décoratifs les plus caractéristiques de l’architecture musulmane. C’est pour cela que, dans les constructions mudéjares, nous pouvons observer des éléments comme des arcs plein cintre ou des arcs en ogive propres à la culture chrétienne et des filigranes en brique (matériau de construction mudéjar par excellence) et en céramique vitrée. Tous ces éléments, et l’utilisation du bois pour les toitures, sont les plus représentatifs de l’architecture musulmane. Ce style architectural, où la décoration est superposée à la construction, nous ne pouvons le trouver qu’à la péninsule Ibérique, lieu où ces deux cultures cohabitèrent pendant plusieurs siècles.

La ville de Teruel est l’un des exemples les plus représentatifs que l’on peut trouver d’art mudéjar aragonais et espagnol. C’est pourquoi l’art mudéjar de Teruel fut classé au Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1986. N’importe quel visiteur qui aime les belles choses se régalera, sans doute, en contemplant ces merveilles.

Les tours les plus anciennes, celles de San Pedro (Saint Pierre) et de la Cathédrale, datent de la moitié du XIIIème siècle. Elles font presque la même taille, leur décoration est sobre par rapport à celles que l’on construisit plus tard et on y voit clairement l’influence romane. La partie extérieure de l’abside de l’église de San Pedro possède une grande beauté et est achevé avec de petites et sveltes tours. L’élément le plus significatif de la Cathédrale, considérée Monument National depuis 1931, est sa toiture en bois avec de précieuses peintures. 

Cela a été au XIVème siècle que les tours de El Salvador (le Saint Sauveur) et de San Martín (Saint Martin) furent construites. Il existe une belle et tragique légende d’amour, connue de tous les habitants de Teruel, qui explique le pourquoi de leur construction. Ces tours sont plus grandes que les précédentes et possèdent une grande richesse décorative. Des traits gothiques apparaissent clairement déjà, dans celles-ci.

À l’époque de la Renaissance, sur la croisée du transept de la cathédrale, on construisit une belle coupole mudéjar très svelte. De la même époque date la tour de l’église  de la Merced (Notre-Dame de La Merci) située au faubourg de Teruel. Le mudéjar fut d’une telle importance pour la ville que quand le modernisme surgit, au débout du XXème siècle, il s’inspira en grande partie du mudéjar en donnant lieu au néo-mudéjar.

 

   
© 2013 Ayuntamiento de Teruel. Servicio de Turismo. | Plaza de la Catedral, 1 44001 Teruel Telf./Fax.: 978 62 41 05 |   infoturismo@teruel.net
Avis légal |  Plan du site |  Protection de données