castellano  /  english  /  français  /    中文  /  ACCUEIL CONTACTEZ-NOUS
 
   


Detalle casa la Madrileña




Échantillon photographique de différents endroits de la ville.
Passez votre souris sur les images pour les agrandir.

 

Itinéraires> Le Modernisme

le modernisme

_________________________________________________________

Au début du XXème siècle notre pays vécut une période d’essor économique et la ville de Teruel ne fut pas l’exception. Il existait une grande rivalité entre les bourgeois, surtout entre ceux qui appartenaient à la bourgeoisie commerciale. Rivalité qu’ils exprimaient en faisant construire des bâtiments qui les servaient de logement ou de local commercial. Le style qui prédominait était le Modernisme, un nouveau style de caractéristiques très définies.

On trouve dans le Modernisme des éléments structuraux et décoratifs qui s’inspirent de motifs végétaux. Il existe une prédominance des formes courbes. On y trouve, à nouveau, des matériaux comme la brique et la faïence, qui étaient tombés en désuétude. La forge artistique est utilisée, encore une fois, pour décorer. Ce style associe parfaitement tout ce qui est imaginatif et suggestif, décoratif et fonctionnel.

Pablo Monguió est l’architecte par excellence du modernisme de Teruel. Il naquit à Tarragone en 1865, et son passage par notre ville fut exceptionnel.

Il y a de nombreuses œuvres de Monguió à Teruel. Il y en a qui sont parfaitement documentées, comme la Casa Ferrán, La Madrileña ou El Torico. D’autres, comme la Casa Escriche, la Casa Bayo ou la Petite Maison de la Pharmacie, lui sont attribuées malgré la manque de documentation. Les Écoles de l’Arrabal ou l’église d’El Salvador (le Saint Sauveur) à Villaspesa appartient aussi à l’œuvre de Pablo Monguió. Mais sa plus belle contribution au néo-mudéjar fut la porte sud de la Cathédral.

À cause de l’étroitesse des rues, on ne peut pas apprécier la perspective de La Casa Ferrán qu’en s’éloignant. Elle est casée entre les étroites rues de El Salvador, el Pozo et la rue Nueva. Pourtant, Monguió utilisa son pan pour montrer vers l’extérieur la beauté qu’elle cache. C’est cette construction qui montre le mieux la maturité du modernisme de Teruel.

La façade du bâtiment de La Madrileña est tellement étroite qu’il n’est pas possible de faire plus d’une chambre et encore, avec difficulté. C’est dans la partie supérieure de la façade où l’on montre l’exubérance du modernisme dans un espace si limité.

Le bâtiment de Tejidos El Torico est actuellement restauré et occupé par la Caja Rural. Cette construction à deux façades a permis à l’auteur un haut degré d’expressivité, surtout sur celle qu’on voit dès la place, avec une décoration différente pour chaque étage. Sur l’angle formé par la double façade il y a une petite tour que l’on peut considérer un véritable bijou du modernisme de Teruel.

En plus des bâtiments que l’on a déjà mentionné il y a, aussi, toute une série de bâtiments du premier tiers du XXème siècle très intéressants, certains modernistes, d’autres historicistes, quelques-uns néo-mudéjares et d’autres où l’on trouve un mélange de ces inspirations. Ils représentent tous une même époque.   

   
© 2013 Ayuntamiento de Teruel. Servicio de Turismo. | Plaza de la Catedral, 1 44001 Teruel Telf./Fax.: 978 62 41 05 |   infoturismo@teruel.net
Avis légal |  Plan du site |  Protection de données